Retour aux résultats de recherche

Votre sélection

Vous n'avez pas sélectionné de conférencier.

Pierre Papon

Pierre Papon

Chercheur spécialisé dans la physique thermique
Langues : Anglais, Français

  • Catégories

  • TIC & Nouveaux médias
    • Futurologie
  • Sciences
    • Géophysique
    • Recherche
  • Homme & Société
  • RSE responsabilité sociale des entreprises
    • Questions énergétiques
  • Toutes les catégories
  • Types d'événements

  • Conférence
  • Sujet

  • La prospective de la science et de la technologie : peut-on envisager des ruptures? Quel avenir pour les relations entre la science et la société?
  • Les questions énergétiques (politique énergétique, scénarios, la science et la technologie peuvent-elles changer la donne? )


Physicien, professeur émérite de physique à l'Ecole Supérieure de Physique et Chimie Industrielles de Paris (ESPCI), Pierre Papon a travaillé sur la physique des changements de phase. Il a été Directeur général du CNRS et PDG de l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (IFREMER). Il est président d’honneur de l'OST (Observatoire des Sciences et des Techniques), vice-président du Conseil d’administration de la Fondation Maison de sciences de l’homme à Paris ( FMSH) et

En savoir plus

Physicien, professeur émérite de physique à l'Ecole Supérieure de Physique et Chimie Industrielles de Paris (ESPCI), Pierre Papon a travaillé sur la physique des changements de phase. Il a été Directeur général du CNRS et PDG de l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (IFREMER). Il est président d’honneur de l'OST (Observatoire des Sciences et des Techniques), vice-président du Conseil d’administration de la Fondation Maison de sciences de l’homme à Paris ( FMSH) et conseiller scientifique du groupe Futuribles international. Il est l’auteur d’une douzaine d’ouvrages sur des questions de physique, d’énergie, de politique de la recherche et de prospective. Il a publié aux éditions du Pommier, en 2012, un livre consacré aux enjeux de l’énergie,Energie : la science peut-elle changer la donne ? Son dernier livre, A la recherche du futur, prospective 2050 science et société  (publié en septembre 2012 chez Albin Michel), est un essai de prospective de la science et de la technologie, à l’horizon 2050, en relation avec les questions de société.

Revenir à la version courte
Cover van

"Energie : la science peut-elle changer la donne ? "

ISBN: 978-2746506176
Commander

On le sait, les contraintes pesant sur l'offre et la demande d'énergie sont fortes, mais notre avenir énergétique repose-t-il uniquement entre les mains de l'économie et de la géopolitique ? Non : la science et la technologie peuvent, tôt ou tard, changer la donne. À plusieurs reprises dans le passé, en effet, des « ruptures » scientifiques et techniques ont changé radicalement les modes de production et de consommation de l'énergie. Quelles seront alors, à l'horizon 2050, les ruptures ouvrant la voie à de nouvelles filières énergétiques ou à de nouveaux modes de consommation de l'énergie ? 

Grands thèmes abordés : la problématique des moteurs du futur et des nouveaux carburants ; l'énergie nucléaire ; la filière photovoltaïque ; le stockage et la distribution de l'électricité par des réseaux adaptés ; énergie de demain/société de demain.

Cover van

"A la recherche du futur, prospective 2050 science et société"

ISBN: 978-2226209085
Commander

Que savons-nous de l'avenir ? Quel sera l'état de nos connaissances dans quarante ans ? Comment pouvons-nous l'entrevoir sans faire de science-fiction ? Ce livre apporte une réponse, par une réflexion prospective sur la science et la technologie à l'horizon 2050 : des "ruptures" (des nouveaux concepts, des théories nouvelles) pourraient-elles changer la donne ? Parviendrons-nous à mieux comprendre les mécanismes du vivant et de la conscience ? Pouvons-nous envisager un renouvellement des théories de la matière et de l'univers et l'avènement d'une nouvelle informatique, etc. ? La prospective prend en compte les besoins de la société (dans les domaines de l'énergie, du travail, de la santé et de l'alimentation, de la sécurité) qui auront un impact sur la recherche (une nouvelle robotique, l'utilisation en médecine des thérapies géniques, des innovations dans l'énergie, etc.). Elle doit aussi anticiper l'évolution des liens entre science et société : la recherche, vecteur de l'"économie de la connaissance", échappera-t-elle à la dictature du temps court et rendra-t-elle le monde plus lisible ? Une nouvelle géopolitique de la science et de la technologie et de nouveaux modes de production des connaissances émergeront-ils ? Comment engager le débat sur les choix technologiques et la dimension éthique des enjeux ? C'est à ces questions que l'auteur, armé de sa longue expérience de responsable de la politique scientifique française, tente ici de répondre, à travers des scénarios du futur.