Retour aux résultats de recherche

Votre sélection

Vous n'avez pas sélectionné de conférencier.

Jacques Testart

Jacques Testart

Biologiste ayant permis la naissance du premier bébé éprouvette
Langue : Français

  • Catégories

  • Types d'événements

  • Conférence
  • Formation
  • Sujet

  • Bioéthique (procréations assistée, cellules souches)
  • Technoscience
  • Démocratisation des choix dans ces domaines

Biologiste de formation, docteur en sciences, directeur de recherche honoraire à l'INSERM (Institut national de la santé et de la recherche médicale); ex président de la CFDD (Commission française du développement durable 1999-2003), Jacques Testart s'est consacré aux problèmes de procréation naturelle et artificielle chez l’animal et l'homme.

De 1964 à 1977, il est chercheur à l'INRA (Reproduction des mammifères domestiques). De 1978 à 2007 il est chercheur, puis directeur de recherche

En savoir plus

Biologiste de formation, docteur en sciences, directeur de recherche honoraire à l'INSERM (Institut national de la santé et de la recherche médicale); ex président de la CFDD (Commission française du développement durable 1999-2003), Jacques Testart s'est consacré aux problèmes de procréation naturelle et artificielle chez l’animal et l'homme.

De 1964 à 1977, il est chercheur à l'INRA (Reproduction des mammifères domestiques). De 1978 à 2007 il est chercheur, puis directeur de recherche à l'Inserm (procréation naturelle et artificielle dans l'espèce humaine).

Auteur des premières "mères porteuses" chez les bovins (1972) puis, avec son équipe biomédicale, des premiers succès en France de fécondation in vitro humaine (1982), congélation de l'embryon humain (1986), FIV avec injection du spermatozoïde (1994). Il est le père scientifique du premier bébé éprouvette français, Amandine, née le 24 février 1982.

Jacques Testart a écrit plus de 300 articles dans la presse scientifique internationale ainsi que plusieurs ouvrages de vulgarisation et de réflexion, où les propositions techniques de la biomédecine sont analysées et critiquées.

Revenir à la version courte