Retour aux résultats de recherche

Votre sélection

Vous n'avez pas sélectionné de conférencier.

Joseph E. Stiglitz

Joseph E. Stiglitz

Prix nobel d'économie et ancien président de la banque mondiale
Langue : Anglais

  • Catégories

  • Economie & Finances
  • Types d'événements

  • Conférence
  • Sujet

  • Economy
  • Macro-economy
  • Monetary economy
  • Information economy
  • Economy and Climate Change
  • Government and economics

Joseph E. Stiglitz est né à Gary, dans l'Indiana en 1943. Diplômé de l'Amherst College, il a reçu son doctorat du MIT en 1967, est devenu professeur titulaire à l'Université Yale en 1970, et en 1979 a reçu le prix John Bates Clark, attribué tous les deux ans par l'American Economic Association à l'économiste de moins de 40 qui a fait la contribution la plus importante dans le domaine. Il a enseigné à Princeton, Stanford, au MIT et a été le Drummond professeur et membre du All Souls College

En savoir plus

Joseph E. Stiglitz est né à Gary, dans l'Indiana en 1943. Diplômé de l'Amherst College, il a reçu son doctorat du MIT en 1967, est devenu professeur titulaire à l'Université Yale en 1970, et en 1979 a reçu le prix John Bates Clark, attribué tous les deux ans par l'American Economic Association à l'économiste de moins de 40 qui a fait la contribution la plus importante dans le domaine. Il a enseigné à Princeton, Stanford, au MIT et a été le Drummond professeur et membre du All Souls College d’Oxford. Il est maintenant professeur à l'Université Columbia à New York et président du comité de l'Université de Columbia sur la pensée mondiale. Il est également le co-fondateur et directeur exécutif de l'Initiative for Policy Dialogue à l'Université Columbia. En 2001, il a reçu le prix Nobel d'économie pour ses analyses des marchés avec asymétrie d'information, et il a été l'auteur principal du rapport 1995 du Groupe d'experts intergouvernemental sur les changements climatiques, qui s’est partagé le prix Nobel de la paix 2007.

Joseph E.Stiglitz a été membre du Conseil des conseillers économiques de 1993 à 95, sous l'administration Clinton, et a été président de la CEA de 1995 à 97. Il est ensuite devenu économiste en chef et premier vice-président de la Banque mondiale de 1997 à 2000. En 2008, il a été demandé par le président français Nicolas Sarkozy à la présidence de la Commission sur la mesure des performances économiques et du progrès social, qui a publié son rapport final en Septembre 2009. En 2009, il a été nommé par le Président de l'Assemblée générale des Nations Unies en tant que président de la Commission d'experts sur la réforme du système monétaire et financier international, qui a également publié son rapport en Septembre 2009.

Joseph E. Stiglitz est titulaire d'une nomination à temps partiel à l'Université de Manchester en tant que président du conseil d'administration et directeur des programmes d'été supérieures à l'Institut Brooks World Poverty. Il siège à de nombreux autres conseils d'administration, y compris le Conseil de l'Amherst College d'administration et des ressources pour l'avenir.

Stiglitz a contribué à créer une nouvelle branche de l'économie, "L'économie de l'information», en explorant les conséquences des asymétries d'information et pionnier de ces concepts centraux que la sélection adverse et d'aléa moral, qui sont devenus des outils standards, non seulement pour des théoriciens, mais aussi pour des analystes politiques. Il a fait d'importantes contributions à la macro-économie et à la théorie monétaire, à l'économie du développement et à la théorie du commerce, aux finances publiques et des entreprises, aux théories de l'organisation industrielle et du monde rural, et aux théories de l'économie du bien-être et de répartition des revenus et de la richesse. Dans les années 1980, il a contribué à relancer l'intérêt pour l'économie de la R & D.

Son travail a permis d'expliquer les circonstances dans lesquelles les marchés ne fonctionnent pas bien, et comment l'intervention du gouvernement sélective peut améliorer leurs performances.

Reconnu dans le monde entier comme un éducateur économique de premier plan, il a écrit des manuels qui ont été traduits dans plus d'une douzaine de langues. Il a fondé l'une des principales revues d'économie, le Journal of Economic Perspectives. Son livre Globalization and Its Discontents (WW Norton juin 2001) a été traduit en 35 langues, outre au moins deux éditions pirates, et dans les éditions non piratés a vendu plus d'un million d'exemplaires dans le monde. D'autres livres récents ont également eu un important implact : The Roaring Nineties (WW Norton); Towards a New Paradigm in Monetary Economics (Cambridge University Press) avec Bruce Greenwald; Fair Trade for All (Oxford University Press), avec Andrew Charlton; Making Globalization Work (WW Norton and Penguin / Allen Lane, 2006); et The Three Trillion Dollar War: The True Cost of the Iraq Conflict, (WW Norton and Penguin / Allen Lane, 2008), avec Linda Bilmes de l'Université de Harvard. Son dernier livre est Freefall :  America, Free Markets, and the Sinking of the World Economy, a été publié en Janvier 2010 par WW Norton and Penguin / Allen Lane

Revenir à la version courte
Cover van Freefall

Freefall

It is said that a near death experience forces one to reevaluate priorities and values. The global economy has just had a near-death experience.

ISBN: 97803 9307 5960

The crisis not only exposed the flaws in the prevailing economic model but also flaws in our society. Too many people have taken advantage of others. A sense of trust had been broken. Almost every day has brought stories of bad behavior by those in the financial sector – Ponzi schemes, insider trading, predatory lending, and a host of credit card schemes to extract as much from the hapless user as possible. This book has focused, though, not on those who broke the law, but the legions of those who, within the law, had originated, packaged and repackaged, and sold toxic products and engaged in such reckless behavior that thy threatened to bring down the entire financial and economic system. The system was saved, but at a cost that is still hard to believe.

Cover van Mismeasuring Our Lives

Mismeasuring Our Lives

The [financial] crisis is teaching us a very important lesson: those attempting to guide the economy and our societies are like pilots trying to steer a course without a reliable compass.
 

ISBN: 9781 5955 85196

In February of 2008, amid the looming global financial crisis, President Nicolas Sarkozy of France asked Nobel Prize–winning economists Joseph Stiglitz and Amartya Sen, along with the distinguished French economist Jean Paul Fitoussi, to establish a commission of leading economists to study whether Gross Domestic Product (GDP)—the most widely used measure of economic activity—is a reliable indicator of economic and social progress. The Commission was given the further task of laying out an agenda for developing better measures.

Cover van The Stiglitz Report

The Stiglitz Report

Our multiple crises are not the result of a failure or failures of the system. Rather, the system itself . . . is the cause of many of these failures.

ISBN: 9781 5955 85202

The fact that our global economy is broken may be widely accepted, but what precisely needs to be fixed has become the subject of enormous controversy. In 2008, the president of the United Nations General Assembly convened an international panel, chaired by Nobel Prize–winning economist Joseph Stiglitz and including twenty leading international experts on the international monetary system, to address this crucial issue.