Retour aux résultats de recherche

Votre sélection

Vous n'avez pas sélectionné de conférencier.

Jérôme Nutille

Jérôme Nutille

Meilleur Ouvrier de France 2011
Langue : Français

  • Catégories

  • Management
    • Gestion de la performance
  • Style de vie
  • Types d'événements

  • Conférence
  • Atelier
  • Formation
  • Sujet

  • L’art de la cuisine
  • La gestion des concours et sa pression
  • Le management d’équipe

Dès la fin de sa formation (BEP – CAP Cuisine) et l’obtention de son baccalauréat professionnel de cuisine, Jérôme Nutille entre dans une maison de prestige : La Pâtisserie Viollet, tenue alors par un M.O.F. Va s’en suivre une série d’expérience en tant que commis de cuisine au sein d’établissement du groupe Relais & Châteaux : Abbayz de Sainte Croix (4 étoiles), Le Grand Cœur (4 étoiles), le Châteaux de Faverges (4 étoiles). Il devient ensuite demi-chef de partie à « Le Lana » (4 étoiles)

En savoir plus

Dès la fin de sa formation (BEP – CAP Cuisine) et l’obtention de son baccalauréat professionnel de cuisine, Jérôme Nutille entre dans une maison de prestige : La Pâtisserie Viollet, tenue alors par un M.O.F. Va s’en suivre une série d’expérience en tant que commis de cuisine au sein d’établissement du groupe Relais & Châteaux : Abbayz de Sainte Croix (4 étoiles), Le Grand Cœur (4 étoiles), le Châteaux de Faverges (4 étoiles). Il devient ensuite demi-chef de partie à « Le Lana » (4 étoiles) puis chef de partie à nouveau au Château de Faverges puis au Vieux Logis et ses Logis des Champs (4 étoiles). Il va alors entrer comme chef partie dans son premier étoilé Michelin : Le Chabichou (2 étoiles). Il ne les quittera plus : L’abbaye de Sainte Croix (Hôtel 4 étoiles et une étoile Michelin), La Bérangère (un macaron Michelin). Il progresse en qualité de sous-chef de cuisine en intégrant le Manoir de Lan Kerellec (une étoile Michelin), puis à l’Abbaye de Sainte Croix (une étoile Michelin). En 2000, il rentre dans le restaurant Georges Blanc, trois étoiles au Guide Michelin en sous-chef. Durant quatre ans, il parfait sa technique grâce à l’excellence de cette Maison. Il se lance en 2004 dans une nouvelle aventure en devenant Chef de Cuisine (Maître Cuisinier de France) au Castellas. En deux ans il décroche sa première étoile Michelin et en 2009, il obtient la deuxième. En 2011, il se lance de l’aventure des M.O.F. et décroche le titre et la reconnaissance suprême en devenant lauréat du concours.

Revenir à la version courte

Christmas Edition

Lire l'article