Retour aux résultats de recherche

Votre sélection

Vous n'avez pas sélectionné de conférencier.

Jacques Généreux

Jacques Généreux

Professeur à Sciences-Po (Paris), Directeur de collections aux éditions du Seuil
Langue : Français

  • Catégories

  • Administration, Gestion & Politique
  • Economie & Finances
  • Homme & Société
  • Types d'événements

  • Conférence
  • Sujet

  • Politiques économiques / Analyse économique de la vie politique / Histoire de la pensée économique et politique
  • La conception économique de l’homme à l’épreuve de l’anthropologie / Fondements anthropologiques de la philosophie politique et économique
  • Théories de la justice sociale
  • Individualisme et lien social
  • Economie humaine et économie inhumaine
  • Les marges de manœuvres du politique dans une économie mondialisée / La crise du politique et de la démocratie
  • Débat sur le libre-échange et le protectionnisme
  • Qu’est-ce qu’une entreprise ? / La bonne et la mauvaise concurrence
  • Tous les sujets

Jacques Généreux, auteur de 23 ouvrages, est maître de conférences des universités et professeur à l’IEP de Paris (Sciences Po), où il enseigne l’économie depuis 1983. Il est également éditeur et directeur de collections aux éditions du Seuil depuis 1991. Il a par ailleurs créé et animé pendant cinq ans l’émission « L’économie en questions » sur France Culture.

Ses manuels et ouvrages d’initiation sont des best-sellers depuis plus de 20 ans. Ses derniers travaux proposent une refondation

En savoir plus

Jacques Généreux, auteur de 23 ouvrages, est maître de conférences des universités et professeur à l’IEP de Paris (Sciences Po), où il enseigne l’économie depuis 1983. Il est également éditeur et directeur de collections aux éditions du Seuil depuis 1991. Il a par ailleurs créé et animé pendant cinq ans l’émission « L’économie en questions » sur France Culture.

Ses manuels et ouvrages d’initiation sont des best-sellers depuis plus de 20 ans. Ses derniers travaux proposent une refondation de la philosophie politique et de l’économie sur l’état contemporain des connaissances sur le développement des êtres humains et des sociétés humaines (neurobiologie, éthologie, anthropologie, psychologie expérimentale, etc.). En partant de la façon dont un individu grandi en société et construit sa liberté, il élabore une grille de lecture originale de l’évolution des sociétés, une critique des conceptions de l’être humain erronées qui fondent souvent les doctrines politiques de tous bords et les pistes de refondation d’une « société de progrès humain ». Ce travail de refondation anthropologique est publié au Seuil, dans la trilogie A la recherche du progrès humain. Ses enseignements portent actuellement sur la philosophie économique, l’anthropologie économique et l’histoire de la pensée.

Economiste hétérodoxe, il s’emploie à rendre accessible à tous une critique scientifique de la pensée néolibérale dominante, il promeut une « économie humaine » de nature à favoriser l’épanouissement conjoint des aspirations à l’autonomie et à la coopération, une « économie plurielle » qui allie les bienfaits de la « bonne concurrence », de la « compétition solidaire », des services publics, de la protection sociale et d’une régulation publique efficiente et démocratique.  Pro-européen,  il a voté « oui » au traité de Maastricht, et « non » au traité constitutionnel européen, et ce, au nom des mêmes convictions qu’il a explicitées dans le principal argumentaire du « non » de gauche au référendum de 2005 (cf. son Manuel critique du parfait européen).

Intellectuel engagé dans le débat public, il a été membre du Conseil national du Parti socialiste jusqu’en 2008, avant de participer, avec Jean-Luc Mélenchon, à la fondation du Parti de gauche dont il était le secrétaire national à l’économie jusqu’en avril 2013. A ce titre, il a notamment élaboré une stratégie originale de sortie de crise sans austérité et sans sortie de l’euro (cf. son best-seller Nous on peut ! Manuel anticrise à l’usage du citoyen).

Orateur rompu à toutes les formes d’interventions (conférences, débats télévisés, meetings, animation de tables rondes), son discours mêle toujours la simplicité du pédagogue, la rigueur de l’économiste, la vision longue de l’anthropologue et le souci pratique du responsable politique tourné vers l’action. 

Revenir à la version courte