Retour aux résultats de recherche

Votre sélection

Vous n'avez pas sélectionné de conférencier.

Hapsatou Sy

Hapsatou Sy

« Une perfectionniste qui aime les imperfections »
Langue : Français

  • Catégories

  • Entrepreneuriat
  • Types d'événements

  • Conférence
  • Formation
  • Sujet


«Une perfectionniste qui aime les imperfections», telle est la définition de la jeune femme déterminée qui concrétise à seulement 24 ans ses ambitions d’entrepreneure dans l’univers de la beauté et des cosmétiques.


Née à Sèvres en 1981, Hapsatou Sy grandit dans la jolie ville fleurie de Chaville, entourée de ses sept frères et sœurs. C’est son père, ouvrier, qui lui transmettra la passion du travail et ce besoin vital d’autonomie et d’indépendance.


Suivant un cursus scolaire

En savoir plus

«Une perfectionniste qui aime les imperfections», telle est la définition de la jeune femme déterminée qui concrétise à seulement 24 ans ses ambitions d’entrepreneure dans l’univers de la beauté et des cosmétiques.

Née à Sèvres en 1981, Hapsatou Sy grandit dans la jolie ville fleurie de Chaville, entourée de ses sept frères et sœurs. C’est son père, ouvrier, qui lui transmettra la passion du travail et ce besoin vital d’autonomie et d’indépendance.

Suivant un cursus scolaire classique, elle valide un BAC PRO en Secrétariat avant d’effectuer un virage à 180 degrés pour se lancer dans un BTS de Commerce International en alternance. Elle obtient son diplôme et valide son année en réalisant un stage de fin d’études à New York, une ville qui devient pour elle le symbole de toutes les possibilités et surtout de toutes les réussites.

Embauchée en qualité de «chargée de marchés internationaux» à la suite de son stage, Hapsatou aiguise ses armes de future femme d’affaires et développe dès 2004 ETHNICIA, son concept d' «espaces de beauté globale et sur-mesure».

«En visant la Lune, je suis certaine d’atteindre au moins les étoiles». 2005 est l’année charnière : âgée de 24 ans seulement, Hapsatou Sy rejoint la grande famille de l’entrepreneuriat en donnant vie à ETHNICIA. Le 1er salon ouvre ses portes sur l’ïle Saint-Louis et sera rapidement suivi de nombreuses autres ouvertures à Paris comme en province, et même en Suisse, à Lausanne. En tout, ce sont 17 espaces qui verront le jour sur l’ensemble du territoire, dirigés d’une main aussi ferme que passionnée par la jeune femme ; 17 espaces qui prendront définitivement son nom en 2012 : HapsatouSy.

Cette décision qu’elle prend est le symbole d’une vraie revendication. Celle de n'être assimilée à aucun discours communautariste, trop présent dans le monde de la cosmétique et de la beauté, et tellement représentatif d’une régression sociétale. La jeune femme considérant que notre société doit être fière de ses richesses et ouverte d'esprit. En apposant son nom, elle invite aussi ses clients à découvrir son univers.

Retour en 2007, lorsqu’elle remporte le 2ème prix de l'innovation commerciale, un concours ouvert aux jeunes entrepreneurs organisé par le groupe Unibail Rodamco. Puis les marques de reconnaissance se succèdent et forte de son image de très jeune « Business Woman », Hapsatou est nommée en 2010 au « Rising talents » du Women’s forum de Deauville, remporte en 2011 le Prix Trofémina catégorie Business, et est sélectionnée la même année pour représenter l'entrepreneuriat français au G20.

2012 est l’année qui lui ouvre les portes des plateaux télévisés puisqu’elle devient Membre du jury de l'émission « L'inventeur 2012 » sur M6. Mais « l’aventure Hapsatou Sy » n’en est qu’à ses débuts puisque la jeune femme, des idées et des rêves plein la tête, n’en finit plus de surprendre par ses projets et ses facultés surprenantes d’adaptation et de rebondissement.

Elle crée et développe plusieurs marques qu'elle commercialise désormais dans plus de 150 points de vente en France et à l'international.

Elle inaugure chaque année le cours magistral de création d'entreprise à Sciences Po de Jacques-Henri Eyraud.

Dans l'édition 2013 du Choiseul 100, qui regroupe les leaders économiques de demain et qui est le résultat d'une recherche empirique sur la détection des jeunes dirigeants et des cadres à très hauts potentiels, elle occupe la 78e place.

Hapsatou Sy est également, entre octobre 2012et juin 2016, chroniqueuse dans l'émission quotidienne Le Grand 8 sur la chaîne de télévision D8 aux côtés de Laurence Ferrari, Roselyne Bachelot, Aïda Touihri et Elisabeth Bost.

Entre le 3 mars et le 7 avril 2015, elle présente Projet Fashion sur D8, émission basée sur un concours de créateurs, qui est l'adaptation française du jeu Project Runaway.

Elle est marraine de la première édition du concours Graines de Projet organisé par The Empowerment House le 21 avril 2016 à Gennevilliers.

Revenir à la version courte