Retour aux résultats de recherche

Votre sélection

Vous n'avez pas sélectionné de conférencier.

Gonzague Saint Bris

Gonzague Saint Bris

Ecrivain, historien, pionnier des radios libres
Langue : Français

  • Catégories

  • Arts & Culture
  • Histoire
  • Médias & Journalisme
  • Types d'événements

  • Sujet


Ecrivain, historien, journaliste, directeur de presse, homme de radio et de télévision, pionnier des radios libres, créateur d’évènements, chargé de mission au Ministère de la Culture et de la Communication, conseiller municipal, délégué de l’Académie des Beaux-Arts, directeur de la Stratégie et du Développement du groupe Hachette Filipacchi Média, Gonzague Saint Bris est né le 26 janvier 1948 à Loches (Indre-et-Loire). Fils d' Hubert Saint Bris, diplomate, et d’Agnès Mame.


Ses études : Saint-Philip's

En savoir plus

Ecrivain, historien, journaliste, directeur de presse, homme de radio et de télévision, pionnier des radios libres, créateur d’évènements, chargé de mission au Ministère de la Culture et de la Communication, conseiller municipal, délégué de l’Académie des Beaux-Arts, directeur de la Stratégie et du Développement du groupe Hachette Filipacchi Média, Gonzague Saint Bris est né le 26 janvier 1948 à Loches (Indre-et-Loire). Fils d' Hubert Saint Bris, diplomate, et d’Agnès Mame.

Ses études : Saint-Philip's School à Londres (Grande-Bretagne), Ecole Gerson à Paris, Collège Saint-Joseph de Tivoli à Bordeaux.
Ses décorations : Chevalier de la Légion d'honneur, Chevalier du Mérite Agricole, Commandeur des Arts et des Lettres, Commandeur de l’ordre de Saint Maurice et Lazare.

Sa carrière : Journaliste à la Vigie marocaine (1967), à la Nouvelle République du Centre-Ouest (1968), critique de télévision, critique littéraire et chroniqueur au Figaro (1970), critique littéraire à France-Soir et chroniqueur à Elle (1973-77), créateur et animateur des émissions Ligne ouverte et Longues distances sur Europe 1 (1975-80), créateur du magazine littéraire Préface sur TF1, pionnier des radios libres, fondateur de Radio Mega l'O (1981), délégué général du festival du film romantique de Cabourg (depuis 1982), reporter du quotidien de Paris aux Etats-Unis (1982-84), vice-président de Hit FM (depuis 1984), chroniqueur de l'histoire sur Antenne 2 (1986), conseiller de la direction de Décoration internationale (1984-87), chargé de mission au ministère de la Culture et de la Communication (1986-88), délégué de l'Académie des Beaux-Arts pour l'animation et la promotion de la Villa Ephrussi de Rothschild; conseiller municipal de Loches; directeur de la Stratégie et du Développement du groupe presse Hachette et des publications Filipacchi (1987-2001), chroniqueur au Journal du Dimanche (1988-90), conseiller de la direction (1991-92) directeur (1992) puis président (1999) du magazine Femme, interprète à la télévision du film Balzac (1999), président-fondateur de La Forêt des Livres (depuis 1995), du site libre Edition (depuis 2000), directeur de la rédaction de la revue le Spectacle du monde (2001- 2003). Aujourd’hui chroniqueur de l’Histoire dans l’émission du matin de France 2 C’est au programme avec Sophie Davant.

Ses Œuvres télévisuelles :

  • Les clips culturels : Cocteau, Poète graphique, Monet à Giverny, Vinci XXIe siècle, Proust la mémoire courte, Villa Ephrussi : le rendez-vous de l’Europe des cultures.
  • Films de télévision : Orages désirés, A la recherche de la jalousie, Les baisers, Pardonnez-nous nos Enfances.
  • DVD : Gonzague Saint Bris raconte Léonard de Vinci.
     
Revenir à la version courte

Olivier de Kersauson

Il est un des rares êtres qui me rappelle cette phrase de l’écrivain américain Henry David THOREAU « Quand un homme marche à un autre pas que ses compagnons, c’est qu’il entend un autre tambour. Durant toute sa carrière, Gonzague a eu l’extrême politesse de s’intéresser constamment aux autres. Il l’a toujours fait avec un grand talent et c’est ce qui est joli.

Préface au Carnet de Voyage « Sur les pas de Jules Verne » Presses de la Renaissance.
 


Maurice Druon

Vous vous êtes fait à la fois historien, critique d’art et paysagiste. Vous vous êtes tenu, avec une modestie volontaire, derrière l’être de génie dont vous avez suivi les voyages.
On est happé, on est conquis et on est heureux d’en apprendre davantage sur cette lumière des siècles qui s’appelle Léonard.
Décidément, son ultime demeure est tombée entre de bonnes mains.