Retour aux résultats de recherche

Photos


Votre sélection

Vous n'avez pas sélectionné de conférencier.

George Ayittey

George Ayittey

Eminent économiste
Langue : Anglais

  • Catégories

  • Administration, Gestion & Politique
  • Economie & Finances
    • Marchés émergents
  • Histoire
  • Homme & Société
  • Types d'événements

  • Sujet

George Ayittey est né au Ghana, Afrique de l'Ouest, où il y a poursuit toutes ses études jusqu’à l’obtention de sa licence ès sciences (Économie) de l'Université du Ghana, Legon, en 1966. Il a quitté le Ghana pour le Canada afin de poursuivre ses études supérieures à l'Université de Western Ontario. George a obtenu son M.A. (économie) en 1971. Après un passage en tant qu’enseignant à l'Université du Ghana, il est retourné au Canada en 1975 pour achever son doctorat à l'Université du

En savoir plus

George Ayittey est né au Ghana, Afrique de l'Ouest, où il y a poursuit toutes ses études jusqu’à l’obtention de sa licence ès sciences (Économie) de l'Université du Ghana, Legon, en 1966. Il a quitté le Ghana pour le Canada afin de poursuivre ses études supérieures à l'Université de Western Ontario. George a obtenu son M.A. (économie) en 1971. Après un passage en tant qu’enseignant à l'Université du Ghana, il est retourné au Canada en 1975 pour achever son doctorat à l'Université du Manitoba. En 1981, il a défendu avec succès sa thèse, «Le calcul de la capacité d'épargne: une approche alternative au développement» et a obtenu son doctorat avec le score GPA de 4:00. Il a quitté le Canada en 1981 pour enseigner à la Wayne State College dans le Nebraska. En 1984, il a rejoint l'Université de Pennsylvanie Bloomsburg.

En 1988, il a accepté une bourse nationale à la Hoover Institution, Stanford University en Californie. Il a été l'un des 13 professeurs sélectionnés à travers les États-Unis, en reconnaissance de leurs travaux scientifiques exceptionnels. Il a quitté Hoover en 1989 pour rejoindre la Fondation du patrimoine en tant que boursier Bradley résident – il a été l'un des 5 professeurs choisis à travers les États-Unis pour l'année académique 1989-1990. Parmi les autres bourses et des subventions qu'il a reçues, notamment une bourse de recherche à l'Institut d'été du Public Choice (George Mason University) en 1988, Earhart subventions de la Fondation en 1988 et 1989, et une subvention de la Fondation internationale de la liberté. Depuis 1990, il a été professeur invité associé d'économie à l'Université américaine. En 1993, il a commencé à La Free Africa Foundation à Washington, DC, pour servir de catalyseur pour les réformes en Afrique.

George a publié cinq livres sur l'Afrique:

  • Indigenous African Institutions (Editeurs transnationale, 1991)
  • Africa Betrayed (St. Martin's Press, 1992) qui a remporté le Prix 1993 HL Mencken pour «le meilleur livre pour l'année 1992." (Le prix est nommé d'après le journaliste américain qui défendait la liberté personnelle)
  • The Blueprint For Ghana's Economic Recovery (Editeurs Africana, 1997)
  • Africa In Chaos (St. Martin's Press, 1998)
  • Africa Unchained: The Blueprint for Africa’s Future (Palgrave / McMillan, 2005)

Il a écrit de nombreux articles sur l'Afrique et le Tiers-Monde, qui sont paru dans des publications telles que : The Wall Street Journal, Globe and Mail (Canada), The Times of London, USA TODAY, Le Journal OAIC, World Development, Humane Studies Review, Journal of Defense and Diplomacy, Journal of Economic Affairs, Journal of Economic Growth, le World & I, Crisis, et la revue Foreign Trade Review. Plusieurs de ses articles ont été souscrits pour la distribution à travers le monde et certains ont été repris dans le Reader's Digest, International Herald Tribune et, Jeune Afrique Economie, et des documents en Afrique –comme récemment dans The Sowetan (Afrique du Sud) et Daily Observer (Gambie). Il a été cité dans l'American Economic Review, le New York Times, Scientific American, et par Paul Harvey, William Raspberry et tant d’autres.

George a aussi participé à plusieurs émissions de radio, et des programmes TV (Canada AM, CBS "Ronde de nuit," ABC "Nightline", Christian Science Monitor TV, MacNeil / Lehrer NewsHour, C-SPAN, et CNN "Crossfire" avec le révérend Jesse Jackson). Il a été interviewé souvent sur la National Public Radio, Voice of America et BBC World Service. En 1985, il a été sélectionné comme l'un des jeunes hommes les plus remarquables d'Amérique et en 1987, il a été nominé pour le Prix Leadership Afrique par le Times of London. Il est également en vedette dans un documentaire télévisé sur l'Afrique, «Le fardeau sur la terre» (1990, Roger Pyke Productions de Toronto).

George a témoigné devant des comités du Congrès américain sur la crise de la dette du Tiers Monde (février 1987), l'aide étrangère à l'Afrique (novembre 1991, le 23 février 1993) et l'Afrique du Sud (Mars 1992). Il a agi comme consultant auprès de plusieurs organisations, y compris la Banque mondiale, USAID, et le Conseil international des métaux et de l'environnement (CIME). Il a donné des conférences à divers organismes, institutions et universités, notamment l'Association nationale du barreau, le Fonds monétaire international (FMI), le Département d'Etat américain, US Foreign Service, et l'Organisation des Nations Unies pour le développement (PNUD). George a été invité par la Maison Blanche (décembre, 1990) pour commémorer la signature de la proclamation des droits de l'homme par le président Bush.

George écrit une chronique régulière dans divers journaux africains eux-mêmes: The African Letter (Toronto, Canada), African Continent News (Ohio), Africa Forum (Oakland, CA), African Link (New York), Africa News Weekly (Asheville, Caroline du Nord) , Ghana Drum, (Maryland), The Catholic Standard, (Ghana) et le Christian Messenger, (Ghana).

Prof. George Ayittey a été invité par le FMI à participer à une réunion de haut niveau en septembre 2010.

Revenir à la version courte