Retour aux résultats de recherche

Votre sélection

Vous n'avez pas sélectionné de conférencier.

François d' Aubert

François d' Aubert

Homme politique, ancien Ministre chargé de la Recherche
Langue : Français

  • Catégories

  • Administration, Gestion & Politique
  • Economie & Finances
    • Economie de la connaissance
  • Homme & Société
  • Innovation & Créativité
  • Types d'événements

  • Conférence
  • Sujet

  • Les paradis fiscaux
  • Le blanchiment d’argent
  • La régulation financière
  • L’innovation et la recherche
  • Les finances publiques, la dette


François d'Aubert, ancien élève d'HEC (66) et de l'ENA (promotion Thomas More), licencié en droit, est ancien ministre, conseiller maître à la Cour des Comptes et Président de l’Autorité de régulation Professionnelle de la Publicité (ARPP).


Après avoir été chargé de mission au cabinet du Premier Ministre Raymond Barre sur les dossiers audiovisuels, il est élu député de la Mayenne (1978-2004) et maire de Laval (1995-2008) sous l’étiquette UDF puis UMP. Il milite au Parti Républicain, puis

En savoir plus

François d'Aubert, ancien élève d'HEC (66) et de l'ENA (promotion Thomas More), licencié en droit, est ancien ministre, conseiller maître à la Cour des Comptes et Président de l’Autorité de régulation Professionnelle de la Publicité (ARPP).

Après avoir été chargé de mission au cabinet du Premier Ministre Raymond Barre sur les dossiers audiovisuels, il est élu député de la Mayenne (1978-2004) et maire de Laval (1995-2008) sous l’étiquette UDF puis UMP. Il milite au Parti Républicain, puis à Démocratie Libérale dont il devient secrétaire général. Il entre au gouvernement à la suite de l’élection de Jacques Chirac en 1995 comme Secrétaire d'Etat au Budget, puis à la Recherche dans le gouvernement d'Alain Juppé (1995-1997).

François D’Aubert est par la suite nommé ministre délégué à la Recherche dans le gouvernement de Jean- Pierre Raffarin (2004-2005), puis ambassadeur pour la réalisation en France du projet ITER (fusion nucléaire), et Président de la Cité des Sciences et de l'Industrie ainsi que de la Géode (2007-2009). Depuis novembre 2011 il préside l’Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité (ARPP) en tant que personnalité qualifiée.

Comme parlementaire et ministre, François d’Aubert a participé à de nombreux débats politiques dans les médias, sur les questions relatives aux finances publiques, aux politiques budgétaires, à la régulation financière et bancaire, aux problèmes de corruption financière… suite en particulier à ses initiatives contre la criminalité organisée. Il a été président ou rapporteur de nombreuses commissions d’enquête, notamment la commission sur l’implantation de la mafia en France, sur l’affaire du Crédit Lyonnais et plus tard du comité anticontrefaçon. Il a été délégué général à la lutte contre les juridictions non coopératives ("paradis fiscaux") au Ministère de l'Economie et des Finances de 2009 à 2011, et préside le groupe de revue par les pairs sur l’échange de renseignement du Forum fiscal mondial de l’OCDE.

François D’Aubert continue de travailler sur les questions d’innovation, de recherche technologique, de valorisation de la recherche et de vulgarisation dans le cadre de fondations.
Il est l’auteur de l'Argent sale (Plon 1993,) sur l'affaire du Crédit Lyonnais, Main basse sur l'Europe (Plon 1995) et Coup de torchon sur Bruxelles (Plon 1999) sur les dérives des financements de l'Union Européenne ; il a récemment publié une biographie critique de Colbert : la Vertu usurpée (Perrin 2009). 

Revenir à la version courte