Retour aux résultats de recherche

Votre sélection

Vous n'avez pas sélectionné de conférencier.

Cédric Villani

Cédric Villani

Directeur de l’Institut Henri Poincaré, Médaille Fields 2010
Langues : Anglais, Français

  • Catégories

  • Homme & Société
  • Innovation & Créativité
  • Sciences
    • Recherche
  • Types d'événements

  • Conférence
  • Formation
  • Sujet

  • Les Mathématiques
  • La Physique Mathématique
  • La vulgarisation des sciences pour le grand public

Cédric Villani est actuellement Professeur de Mathématiques à l’Université de Lyon et Directeur de l’Institut Henri Poincaré. Il est actuellement le plus connu et le plus reconnu des mathématiciens français et internationaux. Il a suivi ses études de mathématiques d’abord à l’Ecole Normal Supérieure, puis à l’Université Pierre et Marie Cuire, où il décroche son DEA, et enfin à l’Université Paris-Dauphine, où il soutient, sous la direction de Pierre-Louis Lions, sa thèse. De

En savoir plus

Cédric Villani est actuellement Professeur de Mathématiques à l’Université de Lyon et Directeur de l’Institut Henri Poincaré. Il est actuellement le plus connu et le plus reconnu des mathématiciens français et internationaux. Il a suivi ses études de mathématiques d’abord à l’Ecole Normal Supérieure, puis à l’Université Pierre et Marie Cuire, où il décroche son DEA, et enfin à l’Université Paris-Dauphine, où il soutient, sous la direction de Pierre-Louis Lions, sa thèse. De 1996 à 2000, il est assistant professeur à l’Ecole Normale Supérieure ; poste qui lui permet d’être à la fois proche des élèves et des enseignants-chercheurs. En 2000 il est recruté professeur des universités à l’ENS Lyon, où il enseigne à tous les niveaux (de la Licence jusqu’à la thèse). Depuis 2010 il est rattaché à l’Université de Lyon où il donne des cours doctoraux. Il mène en parallèle une carrière de recherche brillante, à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon d’abord et dans diverses institutions à travers le monde, en particulier Atlanta (1999), Berkeley (2004) et Princeton (2009). Ses travaux de recherche portent sur la physique statistique des gaz et des plasmas, en particulier les concepts d’entropie et les phénomènes de convergence vers l’équilibre ; ainsi que sur le transport optimal en relation avec l’analyse et la géométrie. La réputation de Cédric Villani s’est faite sur la découverte de liens inattendus entre des notions différentes. Pour cela, il a obtenu le Prix de la Société Mathématique Européenne (2008), le Prix Henri Poincaré de l’Association Internationale de Physique Mathématique (2009), le Prix Fermat (2009) et la Médaille Fields (2010), souvent considéré comme la plus prestigieuse récompense décernée en mathématique. Très impliqué dans des activités d’administration de la recherche et de formation, il a siégé dans une douzaine de conseils et présidé la commission de recrutement de mathématique de l’Ecole Normale Supérieure de Lyon durant 6 ans, fait soutenir 4 thèses dont les auteurs sont maintenant chercheurs à Cambridge, Austin Texas, Paris-Dauphine et Nancy ; il est également éditeur de plusieurs journaux scientifiques, dont Inventiones Mathematicae, l’une des plus prestigieuses revues dans le monde en mathématique. En 2009, il devient directeur de l’Institut Henri Poincaré, second plus ancien institut de mathématique dans le monde. Au-delà de son concours dans les recherches en mathématiques grâce à l’accueil chaque année de centaines de chercheurs internationaux, l’Institut Henri Poincaré sert également d’ambassade mathématique auprès du grand public : conférence de vulgarisation, conférence de presse, consultations, etc. Le double statut de directeur de l’Institut Henri Poincaré et médaillé Fields lui a permis de jouer un rôle d’ambassadeur de la mathématique auprès du grand public et de la société en général, intervenant régulièrement dans des conférences publiques, émissions de radio ou télévision, journaux grand public ou spécialisés, auditions à l’Assemblée Nationale, colloques abordant des sujets de société, etc. Cédric Villani suit sa devise : « replacer la science au cœur de la société, avec l’aide du prisme du spectacle et de l’art ».

Revenir à la version courte