Retour aux résultats de recherche

Votre sélection

Vous n'avez pas sélectionné de conférencier.

Caroline Mazel

Caroline Mazel

Architecture, urbanisme et paysage
Langue : Français

  • Catégories

  • Arts & Culture
  • Entrepreneuriat
  • Style de vie
  • Types d'événements

  • Conférence
  • Formation
  • Sujet

  • Architecture écologique & développement durable, habitat expérimental, création & patrimoine
  • Logement individuel & collectif, espaces culturels, édifices religieux, lieux du sport, commerces
  • Art nouveau, Art déco, Modernisme, Déconstructivisme
  • Portraits d'architectes: Oscar Niemeyer, Jean Nouvel, Le Corbusier, Renzo Piano, Shigeru Ban, Frank Llyod Wright

« Les mots justes pour faire partager sa passion de l’architecture »

Caroline Mazel est architecte diplômée de l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture et de Paysage de Bordeaux, et diplômée d'Etudes Approfondies en Histoire socioculturelle de l'Université de Versailles / St Quentin en Yvelines. Fondatrice et responsable de Mediarchi, c’est avec passion que cette jeune femme qui se définit comme un « architecte passeur » œuvre depuis 2004 pour faire apprécier l’architecture

En savoir plus

« Les mots justes pour faire partager sa passion de l’architecture »

Caroline Mazel est architecte diplômée de l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture et de Paysage de Bordeaux, et diplômée d'Etudes Approfondies en Histoire socioculturelle de l'Université de Versailles / St Quentin en Yvelines. Fondatrice et responsable de Mediarchi, c’est avec passion que cette jeune femme qui se définit comme un « architecte passeur » œuvre depuis 2004 pour faire apprécier l’architecture contemporaine à un large public.

Au travers de Mediarchi, elle offre des séminaires, des formations, des présentations et des excursions à un public très varié, allant du grand public aux spécialistes qualifiés. Elle offre entre autres des formations de plusieurs jours sur la découverte de la culture architecturale et urbaine, au travers de thèmes généraux tels que l'architecture écologique, le développement durable, le patrimoine, l'habitat, ou de thèmes plus ciblés comme l'architecture commerciale, celle des sports, des lieux de culture ou de religion, ou encore au travers de portraits d'architectes tels que Jean Nouvel, Renzo Piano, Le Corbusier, F.L. Wright ou encore Shigeru Ban.

Caroline Mazel est professeur associée à l’Ecole Nationale Supérieure d'Architecture et de Paysage de Bordeaux, dans le département « Concevoir et Habiter l’Architecture ». Elle s’occupe également de projets, de séminaires, de recherches, de visites de sites dans la région bordelaise et de voyages d’études en Europe.  

Revenir à la version courte

Pierre LAJUS, architecte DPLG

Architecte-conseil du Ministère de l’Équipement (1974-1995). Directeur adjoint de l’Architecture du Ministère de l’Équipement (1984-1987)

« Un architecte qui parle d'architecture parle d'abord de celle qu'il fait, beaucoup plus intéressante, bien évidemment, que celle de tous ses confrères...

Un critique qui parle d'architecture met en valeur, à travers son jugement sur l'oeuvre d'un tiers, sa propre culture et son savoir d'érudit...

Dans ses interventions en direction du grand public, Caroline Mazel échappe à ces deux travers : elle parle de ce qu'elle aime, elle sait trouver les mots justes pour faire partager sa passion à son auditoire ou à ses lecteurs, et faire découvrir à ceux qui en sont les plus éloignés les qualités qui permettent d'apprécier la saveur de l'architecture. »
 


Alain Charrier, architecte urbaniste

« Un public qui reste attentif pendant deux heures d'exposé, sur des thèmes abordés pas toujours évidents comme par exemple, l'architecture sacrée ou bien l'architecture écologique. Un public qui revient, plus nombreux et qui manifeste toujours d'une certaine curiosité. Cela montre à l'évidence l'intérêt suscité par les interventions de Caroline Mazel. J'ai pu moi-même apprécier la clarté de son propos et la justesse de ses analyses, le tout, fait dans un langage précis et compréhensible par des non-initiés.

La documentation photographique importante qui accompagne chacun de ses exposés est riche d'exemples multiples, témoignant des démarches conceptuelles différentes qui peuvent être menées sur un même sujet. Ces exposés sont toujours une invitation au voyage, mais à chaque fois avec une "porte d'entrée" qui nous montre et nous fait réfléchir sur des thèmes bien particuliers.

Son propos est là pour nous donner des informations, nous aider à comparer, à questionner, à mieux comprendre et évaluer. Son propos est construit, démonstratif mais pas doctrinal. Chacun peut trouver les clefs pour forger sa propre opinion. Caroline Mazel est architecte et quand elle veut nous parler d'architecture, elle sait ne pas trop en dire.

Elle montre des images d'architectures contemporaines, nous parle de matériaux, de techniques de mise en œuvre, d'ambiances, d'insertion urbaine et paysagère, d'innovations, mais elle nous parle aussi du vécu et du ressenti de ces architectures au travers de certains témoignages qu'elle a pu recueillir.

C'est certainement la prise en compte de tous ces éléments d'appréciation et l'actualité des thèmes proposés qui suscitent l'intérêt que l'on éprouve en écoutant ses conférences. »
 


Jean-Claude PRINCIAUX, élu municipal / Communauté Urbaine de Bordeaux

« Apprendre à regarder, voilà certainement l'essentielle ambition de Caroline Mazel. Traiter de l’architecture ou de l’urbanisme est certainement l’un des exercices les plus difficiles qui soient. Demandez à un astrophysicien de parler de l’UNIVERS ! Nous sommes en l’occurrence toujours en face de l’essentiel ou de l’existentiel. Peut-être qu’alors c’est de vide que nous parlons (cf. Vitruve). Peut-être que c’est de la vie. Peut-être que c’est de l’art de vivre. Peut-être que c’est du bonheur. Peut-être qu’on évoque là le propre de l’homme : qu’il est un animal social. Le temps se mêle à l’espace. Le dedans est dehors et le dehors dedans. Hier et aujourd’hui ne font qu’un, Et au cours des siècles les humains, architectes ou non, ont vécu leur relation avec leur environnement à travers leurs habitats, leur relation au pouvoir, à l’esprit, au sacré. Si donc on veut parler d’architecture, il vaut peut-être mieux ne pas en parler.

L’architecture n’est pas tout à fait ce que l’on pense : Elle n’est que ce que nous sommes et la résultante de ce qui nous traverse. Un mélange indéfinissable de phénomènes grands ou petits qui nous ont forgés. Un architecte est un accoucheur au sens de la maïeutique socratique. Est-ce à dire qu’il n’y a rien à apprendre ? Bien au contraire, la besace est toujours à remplir…

Voyager, bouger, regarder (on est tellement habitué à ‘voir’, à ‘entendre’ plus qu’à écouter), faire aussi. J’ai écouté quelques urbanistes ou architectes dont Corajou ou Michelin, ce dernier m’a fasciné par la clarté et la précision de son discours (il a fait de hautes études mathématiques), par son approche sensible de l’espace et de l’homme dans ses lieux de vie. Mais nous sommes alors ex cathedra…

J’ai entendu et suivi Caroline Mazel, son analyse subtile de l’architecture contemporaine, son sens pédagogique qui va au-delà de l’enseignement, sa foi vigoureuse, sans retirer le sérieux des précédents, apporte une proximité dont on peut se réjouir en Gironde qui n’est pas pour rien dans le nouvel essor de l’architecture en France.

Les villes bougent beaucoup en ce moment : il serait temps que les citoyens (qui les financent) aient leur mot à dire autrement qu’en acquiescant, leur ignorance aidant, à des projets préparés sans eux et souvent sans ‘imaginaire’.

La présence de structures comme Médiarchi pourrait aider à mettre en place, notamment au niveau communal, une véritable concertation-participation en lieu et en place d’une éternelle ‘consultation-communication’. »